Une petite Rafaëlle est née chez nos copains C et R.

boite fermée

Pour une petite Sixtine livrée en décembre chez d'autres amis (A-C et T), j'avais offert une boîte à empreintes (une jolie boite en fer + un peu de plâtre) que j'avais trouvée dans un magasin bobo de Nantes.

Je me suis inspirée de ce cadeau pour faire celui de petite Rafaëlle (un peu moins branchouille, un peu plus débrouille).

boite à platre

J'ai customisé une boîte en carton que j'avais dans mes affaires depuis toujours.

boite avant

Il s'agit d'un ancien coffret à couverts.

Comme d'hab, du papier de soie (pour nerver la surface et la préparer à la peinture), de la colle vinylique (pour coller, puis vernir) et des découpages de presse.

collage télérama

Pour ce projet, j'ai choisi une image en provenance d'un télérama de 2010 consacré aux métamorphoses des princesses dans la littérature jeunesse. 

en cours de sèchage

L'intérieur du couvercle et l'intégralité de la boîte ont été peints à l'acrylique qui a l'avantage de se nettoyer à l'eau et de sécher très vite. Une fois la peinture sèche, j'ai tout recouvert de colle vinylique car en sèchant, celle-ci forme comme un vernis.

boite rafaelle

Puisque la princesse de l'illustration de Rébecca Dautremer avait quelques papillons dans sa couronne, j'ai découpé des papillons dans les chutes de papiers de l'illustration et dans l'article de télérama et je les ai collés sur la boite.

papillon de couleurs

J'ai missionné H pour acheter les perforatrices fantaisie en forme de papillons, eh, bien sachez que sa quête a été relativement difficile. Bon, on était assez exigeants sur le motif, c'est vrai, on voulait des papillons, et pas des sapins, des tulipes ou des rennes.

papillon de lettres

H a trouvé le plâtre au même endroit que les perforatrices fantaisie (un magasin de loisirs créatifs sur la ligne 3 de tram à Nantes)...

boite à platre ouverte

boite debout

boite retournée

Bienvenue Rafaëlle!

Enregistrer

Enregistrer