Première étape de notre séjour slovène: Mozirje (J 6 à J 10)

Mozirje, c’est le nom de la vallée d’où est originaire M, notre ami slovène (le marié). La vallée est magnifique. Sur place, on a essentiellement passé du temps avec les mariés, leurs familles, leurs amis pour préparer le mariage et donner un coup de main après pour tout ranger. Donc, j’ai pas grand-chose à vous conseiller pour les visites. Par contre, on peut juste profiter de la beauté des lieux :

IMGP5577

Là encore, le cadre était complètement magique pour un mariage. La cérémonie civile avait lieu en plein air, je n’avais jamais fait ça et c’était top top top. Je n'ai pas de photo car on a respecté le souhait des mariés de laisser le photographe officiel officier.

Le cocktail et la soirée était sous un kozolek (sorte de « grange » ouverte pour faire sécher le houblon).

IMGP5578

Hebergement :

On a passé 4 nuits au camping Menina de Mozirje. Si en Normandie, le camping était royal, là c’était impérial. On a campé dans la zone sans emplacement et on avait beaucoup de place même en août.

IMGP4103

Evidemment, on a retrouvé d’autres copains français là bas venus pour la même occasion. Les propriétaires sont charmants, il y a une petite épicerie à la sortie du camping pour le pain du matin et le bar du camping est tout simplement parfait : cevap cici (spécialité de boulettes viandes) et lasko à gogo pour une poignée d’euros.

IMGP4135

La Savinha coule le long du camping, donc, il y a toujours un petit bruit de fond sauvage très sympathique. Une nuit, on a entendu des jeunes chanter un peu trop fort près de l’eau, mais dans l’ensemble, c’est calme et l'ambiance est très familiale.

Il y a de quoi faire des lessives.

Par contre, pour repasser nos vêtements pour le deuxième mariage (et ma robe) on a dû aller chez les parents de la mariée qui avait réservé un gîte. Mais bon, un camping avec table à repasser, ce serait franchement plus du camping.

On a dû payer quelque chose de dérisoire comme 50 euros pour 4 nuits à 2 avec une voiture. On avait contacté le propriétaire du camping 2 mois à l’avance mais il ne prend pas de réservation car il y a suffisamment de place (car pas d’emplacement).

Après ces quelques jours passés les pieds dans l’herbe et la tête dans les nuages, on est partis pour le parc naturel du Triglav.